La constipation chronique perturbe la vie quotidienne

La constipation chronique perturbe la vie quotidienne2017-12-19T10:34:19+00:00

La plupart des personnes qui souffrent de constipation chronique ne se sentent pas à l’aise d’en parler ouvertement et bon nombre d’entre elles préfèrent cacher cette affection à leurs amis et collègues. Ceux qui osent révéler ce problème sont parfois obligés de traiter avec des personnes qui ne connaissent pas la différence entre la constipation occasionnelle, problème que chacun peut éprouver de temps à autre, et la constipation idiopathique chronique (CIC) ou le syndrome de l’intestin irritable à constipation prédominante (SII-C), deux affections graves qui perturbent la vie quotidienne des personnes qui en souffrent.

La mission de la Société GI consiste à fournir un soutien à ces personnes en sensibilisant le public aux difficultés qu’elles éprouvent. De nombreux Canadiens souffrant de constipation chronique nous ont parlé des effets qu’a cette affection sur leur vie quotidienne. L’une de ces personnes pourrait très bien être vous ou une personne qui travaille à vos côtés – celle qui quitte parfois son poste avant l’heure prévue sans donner d’explication – ou l’ami qui annule toujours les activités que vous planifiez ensemble parce qu’il « ne se sent pas bien ».

Afin de jeter une lumière sur certaines méprises communes, nous reproduisons ci-dessous de francs commentaires que des personnes atteintes de CIC et de SII-C ont formulés pour répondre au genre de questions auxquelles elles sont souvent confrontées.

 

La constipation est-elle vraiment si grave?

« Il est difficile d’expliquer à quel point la constipation chronique est perturbante, débilitante et pénible, ou de faire comprendre l’effet extrêmement négatif qu’elle a sur ma vie. Tout le monde souffre de constipation occasionnelle qui nous incommode pendant un jour ou deux et puis tout revient à la normale. Mais cela ne ressemble en rien au supplice qu’est la constipation chronique quotidienne. Cette affection est vraiment épuisante – physiquement, mentalement, émotionnellement et financièrement. »

« Ce problème a gâché chaque jour de ma vie depuis 2008. »

« Je souffre constamment de ballonnement et d’inconfort et je ne me sens jamais bien. Tout ça est très éprouvant. »

« J’arrive à peine à bouger et j’ai toujours mal. »

 

Ne vaudrait-il pas mieux ne pas y penser et tout simplement vivre sa vie?

« Les activités de tous les jours – faire ses courses ou rester assis à son bureau, par exemple – sont pénibles et présentent des défis. »

« Le matin, je ne peux rien faire. Je dois attendre que les douleurs passent. »

« Je déteste manger à l’extérieur, car je crains devoir passer la soirée aux toilettes. »

« Je ne peux pas me permettre de faire des exercices cardio, car cela provoque immédiatement une distension et un ballonnement abdominaux graves et prononcés qui peuvent prendre des jours à se régler. »

« Elle a causé un dysfonctionnement grave du plancher pelvien. Il m’est impossible d’avoir des relations sexuelles sans douleur. »

« Plus je suis constipée, plus la fatigue est grande. J’ai du mal à faire mon travail et je passe souvent les fins de semaine à me reposer. »

« J’ai perdu mon emploi parce que j’étais trop souvent absente. J’avais tellement mal et je craignais tellement de devoir aller aux toilettes que je ne quittais plus la maison. »

 

Quand je suis constipé, je prends un laxatif ou je bois du jus de prunes. Pourquoi ne pas essayer ces méthodes?

« Tout médicament devient inefficace après un certain temps. Je dois toujours surveiller mes selles et intensifier le traitement au besoin. »

« Je prenais des laxatifs en vente libre tous les jours, ce qui n’a fait qu’empirer la situation. À cause des effets secondaires de ces produits, il m’était impossible d’avoir une vie normale. »

« Les traitements ne fonctionnaient pas, ou alors les effets étaient tellement sévères que je ne n’osais plus sortir. »

« Les sommes que je dépensais sur ces produits excédaient mes moyens. »

« Ces produits n’ont eu aucun effet. »

« Certains produits ont même aggravé la constipation. »

 

Conclusion

Il existe beaucoup d’idées fausses sur la constipation chronique, mais heureusement les chercheurs continuent d’étudier le problème et parviennent à développer des traitements novateurs. Les nouveaux traitements disponibles au Canada incluent le prucalopride (Resotran®) pour la constipation idiopathique chronique chez les femmes et le linaclotide (Constella®), qui est indiqué pour le traitement de la CIC et du SII-C chez tous les adultes. Voir le numéro 181 du bulletin Du coeur au ventreMC pour une évaluation de Resotran®, et la page ci-contre pour une évaluation de Constella®.


Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMC numéro 191 – 2014