Diagnostic de la maladie cœliaque : la biopsie est-elle nécessaire?

Diagnostic de la maladie cœliaque : la biopsie est-elle nécessaire?2017-12-19T09:32:42+00:00

La méthode de référence pour le diagnostic de la maladie cœliaque consiste actuellement à prélever un petit morceau de tissu (biopsie) de l’intestin grêle afin de déceler les signes particuliers de lésions intestinales. Ces tests sont dispendieux et invasifs et, puisque la prévalence de la maladie cœliaque est supérieure à 1 % chez la population canadienne, la demande pour de meilleures méthodes diagnostiques ne cesse de croître. Afin de confirmer l’existence de la maladie cœliaque, le médecin demande une analyse sanguine servant au dépistage d’anticorps spécifiques associés à la maladie cœliaque, analyse qui est habituellement suivie d’une biopsie pour confirmer le diagnostic. Toutefois, puisque les tests sanguins s’avèrent de plus en plus précis, ils pourraient en certains cas remplacer la biopsie comme méthode de référence.

Dans le cadre d’une étude rétrospective récente publiée dans le Journal of Pediatric Gastroenterology, Hepatology, and Nutrition,1 des chercheurs ont étudié des patients âgés de moins de 18 ans chez qui les symptômes suggéraient la possibilité d’un diagnostic de la maladie cœliaque. Les chercheurs ont analysé les résultats des tests sanguins et des biopsies de l’intestin grêle des sujets, ainsi que l’efficacité d’un régime alimentaire exempt de gluten à réduire leurs symptômes. Ils ont établi que chez les 114 enfants dont le niveau d’anticorps spécifiques (anticorps anti-transglutaminase ou tTGA) était de ≥100 U/mL et chez qui il y avait eu une amélioration des symptômes suivant l’introduction d’un régime alimentaire exempt de gluten, une biopsie de l’intestin grêle n’était peut-être pas nécessaire pour confirmer le diagnostic. Les tests sanguins n’étaient toutefois pas aussi fiables chez les enfants dont les niveaux de tTGA étaient plus faibles (<100 U/mL).

Les chercheurs font remarquer qu’il n’existe pas de test sanguin qui soit précis à 100 % pour diagnostiquer la maladie cœliaque, et ils recommandent aux médecins de continuer de pratiquer des biopsies dans la majorité des cas. Cependant, les chercheurs sont persuadés qu’un groupe particulier de personnes symptomatiques – celles dont les tests sanguins révèlent des niveaux suffisamment élevés d’anticorps spécifiques et qui connaissent une rémission de leurs symptômes suivant l’introduction d’un régime alimentaire exempt de gluten – ne nécessitent pas une biopsie pour confirmer un diagnostic de la maladie cœliaque. Cela diminue le besoin de biopsies dispendieuses et invasives.


Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMC numéro 179 – 2011
1. Mubarak A et al. A Biopsy Is Not Always Necessary to Diagnose Celiac Disease. Journal of Pediatric Gastroenterology, Hepatology, and Nutrition. 2011;52(5):554-7.